Fernand Knopff, le maître de l’énigme

Dans le Cadre de L’exposition Khnopff au Petit Palais à Paris, les amis du musée des Beaux-Arts ont convié, Dominique Morel, conservateur au Petit Palais et commissaire de l’exposition, pour une conférence qui aura lieu le mercredi 13 février à 19 heures à l’espace Simone Veil, rue de la Providence à Limoges .

Fernand Khnopff (1858-1921) est un des principaux représentants
du symbolisme européen. Sa peinture imaginative et rêveuse
emprunte à la mythologie et à la littérature fin-de-siècle beaucoup de
ses sujets.
Khnopff passe sa petite enfance à Bruges. L’atmosphère de cette
« ville morte » l’a profondément marqué et lui inspire quelques-unes
de ses plus belles compositions. Il sait également restituer la beauté
silencieuse et intemporelle des paysages de Fosset, dans les
Ardennes belges.Une secrète complicité unit le peintre à sa soeur Marguerite qu’il
choisit souvent comme modèle et dont il met en valeur la haute
silhouette androgyne.
L’exposition du Petit Palais, réalisée grâce au concours
exceptionnel des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, est la
première rétrospective parisienne consacrée à Khnopff depuis
quarante ans. Elle présente l’oeuvre d’un peintre secret et solitaire qui
avait conçu sa maison de Bruxelles, comme un « temple du moi ».

L’accès de la salle est ouvert à tout public dans la mesure des places
disponible.
Tarifs d’entrée : 2€ pour les étudiants et chômeurs, 6€ pour les amis du musée et 10 € pour les non adhérents